(92) Courbevoie

Les nouveaux bureaux BEPOS siège social de l’Inpi

Inauguré le 3 juillet 2013, le nouveau siège social de l’Institut national de la propriété intellectuelle réside dans un nouvel immeuble de bureaux à énergie postivie (BEPOS).

Baptisé E+ par le constructeur Natekko, le nouveau siège social de l’Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi) est un impressionnant bâtiment de 12 500 m2 répartis sur cinq étages à la façade de verre et de colombages en bois. Résolument moderne, il est ouvert sur la ville et prolongé à l’intérieur par un jardin tropical, tout en ménageant des espaces de bureau flexibles, pouvant accueillir les 550 salariés franciliens de l’INPI.

Le bâtiment a reçu la certification Haute qualité environnementale (HQE) qualifié très performant pour l’éco-construction, l’éco-gestion et le confort et labellisé BBC (Bâtiment basse consommation). Il est également labellisé Bepos (bâtiment à énergie positive), grâce au grand nombre d’équipements bioclimatiques, tels la ventilation double flux, le plafond rayonnant réversible, le système de pompe à chaleur ou encore la récupération de eaux de pluie. Le réseau de 697 panneaux solaires monocristallins à très haut rendement installés sur sa toiture le consacre dans la catégorie des bâtiments à énergie positive. De plus, ces 1.100 m² de panneaux sont orientés plein sud.

 

Des matériaux de choix

Les constructeurs ont fait le choix du bois, qui « amène une performance et une isolation sans commune mesure par rapport au béton», selon le maître d’œuvre. 1500 m3 de bois ont été nécessaires : épicéas des Vosges et de la forêt noire, choisis dans des forêts écogérées et certifiées PEFC. 125 méga-poutres et 400 caissons de plancher ont été préfabriqués en usine, pour abaisser l’impact environnemental de leur acheminement. La préfabrication était d'autant plus indispensable qu'il fallait de plus absolument maîtriser l'étanchéité à l'air et éviter tous ponts thermiques.

 

       

 © Philippe Bauduin

Bien-être

L’atout majeur de ce bâtiment en termes de qualité de vie pour les employés est son jardin intérieur qui se compose entre autres d’orangers, de citronniers, de grenadiers, d’hibiscus et de bananiers. Ce jardin bioclimatique est arrosé grâce à la récupération des eaux de pluie. Tout a été pensé et construit pour optimiser l’efficacité énergétique du bâtiment. Il dispose ainsi de volets en bois qui s'inclinent selon l'ensoleillement grâce à des capteurs. Dans la même veine, la toiture rétractable, située au-dessus du jardin intérieur se découvre lorsque la température est supérieure à 18°C à l'extérieur et 28°C à l'intérieur. Son orientation n’a pas non laissée au hasard : il profite au mieux de la lumière extérieure pour éclairer les bureaux et optimise la chaleur reçue.

L’architecture et les équipements bioclimatiques du bâtiment devraient permettre à l’INPI de réaliser 600.000 euros de gain de charges par an.

Fiche technique

Promoteur : Natekko

Maître d’œuvre : BITP

  • 23 mois de construction
  • 12500 m² de surface SHON
  • 1 130 m² de panneaux photovoltaïques installés sur le toit
  • 1500 m3 de bois d'épicéa certifiée PEFC
  • 6 MWh d’énergie produite par an de plus qu'il n'en consomme
  • Coût de construction : 27 millions d'euros