(91) Brétigy-sur-Orge

54 logements sociaux à énergie positive livrés à Brétigny-sur-Orge

© 3F / Philippe CaumesImmobilière 3F vient de livrer sa première opération à énergie positive, au sein de l’éco-quartier Clause Bois-Badeau de Brétigny-sur-Orge. Cette opération pilote de 54 logements, emblématique de la démarche de développement durable de 3F, produit autant d’énergie qu’elle en consomme. L’ensemble des consommations est compensé par la production des 1200 m² de cellules photovoltaïques.

Cet éco-quartier est implanté sur les 42 hectares de la friche du grainetier Clause, dont l’opération d’aménagement est conduite par la Sorgem et la ville de Brétigny-sur-Orge. Il comptera à terme 2 000 logements, 21 000 m² de locaux d’activité et de services, des équipements publics, tous conçus dans des bâtiments respectueux de l’environnement et peu consommateurs en énergie. Il comprendra également un grand parc urbain et écologique de 10 hectares.

Immobilière 3F a décidé dès 2009 d’y réaliser un projet à la pointe du développement durable : elle expérimente en effet ici pour la première fois le label BEPOS, défini par l’association Effinergie.


Énergie positive

Le niveau de performance environnementale de ce programme est très ambitieux, puisque qu’il produit autant d’énergie qu’il en consomme, tous usages confondus, en calcul conventionnel : chauffage, eau chaude sanitaire, ascenseurs, ventilation, éclairage des parties communes, y compris les usages domestiques (éclairage et appareils électroménagers).

De fait, la prise en compte des consommations va au-delà du périmètre des cinq usages prévu par la réglementation thermique en France. Quand le label PASSIVHAUS allemand – la référence européenne en matière de performance énergétique – impose un maximum de 120 kWhep/m²/an, l’opération de 3F est à 100 kWhep/m²/an.

L’ensemble de ces consommations est entièrement compensé par la production d’électricité assurée par les 1 200 m² de cellules photovoltaïques installées en sur-toiture de l’opération.


Une conception bioclimatique

Cet objectif de performance repose sur une conception bioclimatique du programme, une organisation du plan masse et des espaces intérieurs favorisant l’optimisation des apports solaires, une isolation renforcée, et des fenêtres équipés de triple vitrage.

 Il s’agit prioritairement de garantir l’efficacité énergétique de l’enveloppe des bâtiments. L’alimentation de l’opération par un réseau de chaleur urbain utilisant principalement du bois pour l’ensemble du quartier est également un levier déterminant en matière de réduction de l’empreinte écologique du projet.

Le chauffage est assuré par un système innovant associant une boucle d’eau chaude et la ventilation double flux avec récupération de chaleur.

 

 


Associer les résidents

Un effort de pédagogie sera mené vers les habitants pour leur apprendre à bien utiliser ce bâtiment. Un Livrets gestes verts leur sera remis, afin qu’ils adoptent des gestes simples pour bénéficier de la baisse de la consommation énergétique.

Un écran tactile, installé dans chaque logement, permettra aux locataires de visualiser leurs consommations en temps réel. Enfin, un dispositif d’accompagnement des locataires sera mis en place avec l’appui d’une association spécialisée, sur une durée de plusieurs mois après l’entrée dans les lieux.

L’objectif : bénéficier d’un retour d’expérience sur la consommation réelle des bâtiments très basse consommation et sur les usages et comportements en lien avec l’énergie et l’eau.

 

 

Fiche technique

Maître d'ouvrage : Sorgem et ville de Brétigny-sur-Orge

Cabinet d'architectes : Lipa & Serge Goldstein

BET : Synapse et Penicaud

Coût : 11 540 K€

Surface : 4 373 m²

Programme : 54 logements sociaux

Cep moyen : 128 kWh ep/m²shon/an

Correspondant à 61 kwhep/m²/an sur 5 usages + 67 kwhep/m²/an en électrodomestique

Production photovoltaïque : 128,3 kwh ep/m²shon/an

 

Photos : ©  3F / Philippe Caumes