(77) La Rochette

Le bâtiment à énergie positive du SIESM 77

siesm-redLe Syndicat intercommunal des énergies de Seine-et-Marne (SIESM 77) a fait le choix pour son nouveau siège, inauguré fin 2011, d’un bâtiment à énergie positive économe. Une véritable vitrine pour les énergies renouvelables.

Véritable vitrine pour les énergies renouvelables, ce bâtiment d’une surface de 1200 m2, compte des bureaux, des salles de conférences et un hall d’exposition intérieur. Un hall extérieur permet d’accueillir une exposition permanente d’équipements en énergies renouvelables, d’éclairages publics à basse consommation, etc.

Pour atteindre l’objectif de performance de -15 kWh/km2, des moyens de production ont été intégrés à la structure de façon esthétique. Des panneaux photovoltaïques polycristallins et une membrane photovoltaïque sont installés sur la terrasse. Des panneaux produisent l’eau chaude sanitaire et une éolienne d’une puissance de 2 kWh approvisionne l’éclairage extérieur. Une ombrière photovoltaïque autonome recharge les véhicules électriques du syndicat. Pour minimiser les consommations, l’architecte a travaillé sur la conception et l’orientation du bâtiment, au sud. Les surfaces vitrées ont été rationalisées. Un bardage et des pare-soleil en terre cuite ont été implantés réciproquement sur les parties pleines et sur les parties vitrées équipées de doubles vitrages.

 
 

 

De gauche à droite : le bâtiment et les vélos électriques, l'éolienne, l'intérieur du SIESM 77

 

Les espaces sont tempérés par un puits faisant office de puits provençal en été et de puits canadien en hiver. Les bureaux (et les espaces habitables en général) sont équipés de luminaires à haut rendement et d’ampoules à basse consommation. Des détecteurs de présence et des variateurs optimisent l’intensité produite en fonction de l’éclairage naturel. Le chauffage est assuré par des sondes géothermiques verticales d’une profondeur de 120 m qui alimentent les planchers chauffants grâce à une PAC.

La salle de conférence et le hall sont chauffés et refroidis par une PAC air-air et ventilés grâce à un système double-flux afin d’optimiser le renouvellement d’air. L’isolation externe posée sur le support de béton vitré est assurée par 16 cm de chanvre produit localement. L’ensemble des équipements (dont les éclairages extérieurs) est piloté par une gestion technique centralisée (GTC) qui commande et optimise en permanence les consommations électriques, l’ouverture des fenêtres, le chauffage, la ventilation, la climatisation, etc. Un bassin de rétention à débit de fuite contrôlé recueille les eaux pluviales.

Le BePos du SIESM produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Son coefficient d’énergie primaire (CEP – KWh énergie primaire/m2/an) est de -13,59 alors qu’un bâtiment identique classique affiche un CEP de 162,16. Symbole de ce que seront les constructions neuves mises sur le marché dès 2020 selon les dispositions relatives au Grenelle de l'environnement, le bâtiment à énergie positive du SIESM permet de découvrir les moyens mis à disposition des collectivités en terme d’énergies renouvelables et de développement durable.

 

 

toit-red

 De gauche à droite : les panneaux photovoltaïques, la toiture végétalisée

 

Le bâtiment en détails

  • Pompe à chaleur eau/eau couplée à 11 sondes géothermiques de moyenne profondeur
  • Pompe à chaleur air/air assortie d’une ventilation double flux
  • Puits canadien / provençal
  • Gestion technique du bâtiment (GTB)
  • Isolation par l’extérieur à l’aide de chanvre
  • Brise-soleil et parements en terre cuite
  • Terrasse équipée d'un ensemble de panneaux photovoltaïques équipé en smart grid produisant 35 KWh et d’une centrale chauffe-eau solaire
  • Eolienne de 2KWh
  • Abri photovoltaïque produisant 3 KWh permettant de recharger les véhicules électriques
  • Eclairage extérieur muni d’un système de télégestion. Eclairage intérieur intelligent

 

 

Tout savoir sur le bâtiment, grâce à une vidéo très pédagogique :