(75) Paris

Paris inaugure ses premiers logements sociaux à énergie positive

La première HLM à énergie positive a été inaugurée le 25 février 2013, par la Régie immobilière de la ville de Paris. L’immeuble de la rue Guénot, dans le 11e arrondissement, est en effet recouvert par 127 m2 d’installation solaire qui devraient permettre de produire davantage d’énergie que celle nécessaire à chauffer et alimenter en eau chaude les 17 logements.

 

Rue Guénot

rue-guenot2red

photos : © Agence parisienne du climat 

 

Cette première initiative d’un bâtiment collectif à énergie positif (Bepos) s’est doublée d’une contrainte propre à la densité urbaine parisienne (parcelle entourée d’immeubles et ombragée). Les architectes du cabinet Baudouin et Bergeron ont privilégié des solutions simples, avec une enveloppe compacte très fortement isolée par l’extérieur. Les grandes surfaces vitrées garantissent un apport de lumière naturelle constant, tandis qu’un travail sur les menuiseries permet d’assurer une ventilation naturelle du bâtiment. Quelques innovations, comme la récupération de la chaleur des eaux de douche, ont été imaginées. Pour limiter les dépenses d’électricité, le cœur de l’immeuble est transpercé par un puits de lumière éclairant naturellement la cage d’escalier, les paliers mais aussi les cuisines et les salles de bains. Côté rue, les persiennes ont une face miroir qui, l’hiver, peuvent faire entrer le soleil dans les chambres.

 

Le puits de lumière central Les panneaux photovoltaïques du toit  Des appartements lumineux

Photos : ©Luc Boegly

 

Grâce aux choix réalisés par les architectes, le bâtiment devrait produire légèrement plus d’énergie (33,1 kWh/m2.an) que celle nécessaire au fonctionnement d’un immeuble dont la consommation devrait être faible (32,6 kWh/m2.an). L’immeuble démontre ainsi la faisabilité technique et économique d’un bâtiment à énergie positive dans le tissu urbain parisien, répondant aux exigences du Plan Climat adopté par la Ville de Paris (mois de 50 kWh/m2.an).

Le coût de cette réalisation est, selon la mairie de Paris, identique à celui d’un HLM normal. En revanche, les charges sur le chauffage et l’eau chaude sanitaire devraient être divisées par trois par rapport à un bâtiment RT 2005.

Selon la base de données de l’ADEME, la France compte actuellement 190 projets de bâtiments à énergie positive ; dont 90 environ étaient livrés en octobre 2012. La majorité des projets concerne les maisons individuelles, le reste se répartissant entre des bureaux, des logements collectifs et des établissements scolaires.

Fiche technique du 7, rue Guénot – Paris 11e :

Maître d'ouvrage : RIVP

Cabinet d'architectes : Baudouin Bergeron Architectes

BE Thermique : Pouget Consultants

BE économie : LGX Ingénierie

Coût : 3,3 M€ HT

Surface : 1.435 m²

Programme : 17 logements sociaux

Calendrier : concours en 2009, livraison en janvier 2013

Consommations calculées (en kWhep/m².an) : chauffage 8,1?; ECS 15,3?; éclairage 5,5?; auxiliaires 1,6?; ventilation 2,2?; photovoltaïque - 33,1