(77) Melun

Le réseau de chaleur et la géothermie à Melun

DALKIA exploite le réseau de chaleur de Melun, le plus ancien d’Île-de-France. Ce réseau est chauffé grâce à l’eau chaude puisée à 1 800 m de profondeur dans la nappe du Dogger.

À Melun, la source géothermale est la même pour l’eau chaude sanitaire et pour le chauffage, elle alimente ensuite deux réseaux distincts. Ce système, véritable spécificité de Melun, alimente 4 000 logements et 2 000 équivalents logements de bâtiments publics. Dans la plupart des cas, le réseau est commun et se sépare en deux au niveau des sous-stations, aux pieds d’immeubles.

Les réseaux de chauffage urbain s’adaptent aux évolutions de la ville, aussi le réseau a fortement évolué en 40 ans. Des ressources complémentaires pour alimenter un hôpital et une ZAC entre 2013 et 2020 sont ainsi prévues.

L’amortissement des installations est long. La construction d’un puits de géothermie dans le Dogger coûte une dizaine de millions d’euros. Prochainement, le réseau sera raccordé à l’usine d’incinération d’ordures ménagères de Vaux le Pénil. L’intérêt de ce projet est de valoriser la chaleur et l’électricité et permettre un développement du réseau maintenant une utilisation de 50 % d’énergie renouvelable. L’investissement est de plus d’1 million d’euros pour ce raccordement et de 5 millions pour le réseau. La couverture des besoins par la géothermie passera ainsi de 64 à 76%.

 Il y a également un intérêt fiscal puisque la TVA est avantageuse : le taux de 5,5 % présente un intérêt pour le client final (réduction significative de sa facture).

 

 Crédit photos : DALKIA